Extrait de Babelio

Quatrième de couverture :

Joseph, 37 ans, mène sa barque comme il peut. Comme tout le monde. Atteindre le soir, le lendemain. La fin du mois. Les prochains congés. Finalement rien n’a changé depuis l’enfance. Mais il n’est plus un enfant, il en a un, Noé, et le bateau prend l’eau. La mère de l’enfant s’en va puis l’enfant à son tour – le temps des vacances. Joseph déboussolé prend le maquis. Le baron perché se serait réfugié dans son arbre, Alexandre le Bienheureux dans son lit, Robinson dans la boue de ses sangliers. Joseph, lui, commence par grimper dans la cabane qu’il a construite dans un arbre du jardin. Object : ranimer ses rêves. Puis il découvre un second refuge : les autres, leurs histoires, leur présence...

Thomas VINAU
La part des nuages (publié en France en 2014)

Nous avons lu ce livre pendant notre cinquième Semaine lecture du 7 au 14 juillet 2018 dans les Hautes-Alpes. Les 7 livres lus pendant la semaine : ICI

Nos avis seront développés ultérieurement, à partir de ces premières cotes d'amour (15 participants à la Semaine lecture, 3 à distance) :

Rozenn Suzanne, Monique S, Monique L
Jacqueline, Edith
Manuel, Claire, Fanfan
Françoise, Chantal, Muriel, Nathalie, Fanny, Denis, Séverine, Manon


Présentation par l'auteur sur son blog
"Né en 1978 à Toulouse. Va d'un sud à l'autre, Cahors, Montpellier, Pertuis. Habite dans le Luberon avec sa petite famille. S'intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. A passé trois fois son bac et six fois son permis. Etudes de sciences humaines, à la fac et dans la nuit. A vendu des frites, ramassé des fruits, photocopié des photocopies. Est un etc-iste et un brautiganiste. Se prend parfois pour le fils de Bob Marley et de Luke la main froide. S'assoit sur le canapé. Se reprend. Décapsule. Aime les histoires dans les poèmes et les poèmes dans les histoires. Ecrit des textes courts et des livres petits."

Thomas Vinau et l'édition
- "A la base je ne connaissais personne. Je propose mes projets à des éditeurs qui me plaisent. Petits ou grands. J'ai commencé à publier en poésie, il y a dix ans. D'abord revues, puis internet puis petit éditeurs. Jamais à compte d'auteur".
- "La poésie est un monde foisonnant, très vivant, assez précaire, (...) c'est l'endroit où je suis né en tant qu'auteur (...), je n'ai jamais renoncé à être diffusé plus largement, défendu, voire même soyons fou un peu payé pour ce que je faisais."
- "J'ai eu la chance au moment où je trouvais ma forme et où je recommençais à aller un peu plus sérieusement vers la narration, vers le roman, donc dans un domaine moins confidentiel, de rencontrer Alma (...), ils me permettent d'atteindre un peu mieux les lecteurs. Grâce à eux en plus je suis en poche chez 10/18, l'éditeur de tous les américains que j'admire."
- Thomas Vinau dit qu'il a 4 familles d'éditeurs et, suivant l'objet et le projet, il propose aux uns ou aux autres :
la microédition de poésie : Gros textes, Les Carnets du dessert de lune, Motus ou Donner à voir, Le Réalgar, La Boucherie Littéraire ou Cousu Main, Fireboox de Voix éditions, les livres faits-mains des Venterniers-Nuit Myrtide ou de Sun-Sun
Alma et 10/18 pour les romans
La Fosse aux Ours pour les proses poétiques
Le
Castor Astral pour une partie de son travail poétique.
(Rencontre avec l’écrivain Thomas Vinau, Philippe Chauché, La Cause littéraire, 30 mars 2017)

Thomas Vinau est informé que nous le lisons...
Message
- Après une année de lectures à Paris, nous nous isolons en juillet à 2000 m pendant une semaine et lisons chaque jour un roman avant de nous retrouver le soir pour en parler. L’une de nos journées sera consacrée à La part des nuages.
Réponse
- À 2000 m c'est bien pour lire la part des nuages. Merci et à la vôtre !

Les livres de Thomas Vinau

Romans
- Le camp des autres, Alma (2017)
- La Part des nuages, Alma (2014) et 10/18 (2017)
- Ici ça va, Alma Éditeur (2012) et 10/18 (2014)
- Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, Alma (2011) et 10/18 (2012)

Nouvelles - Micro-fictions - Récits courts - Autres
- Des étoiles et des chiens, Le Castor Astral (2018)
- Collection de sombreros ?, Vincent Rougier (2017)
- Lettre ouverte au cours naturel des choses, Le Réalgar (2017)
- 76 Clochards Célestes ou presque, Le Castor Astral (2016)
- Autre Chose, Les Carnets du dessert de lune (2015)
- Les Ailes Grises, Les Venterniers (2013) (livre fait main)
- La Bête, illustrations de Sylvie Lobato, éditions Le Réalgar (2013)

Jeunesse
- Des salades, illustrations Matt Mahlen, Donnez à Voir (2015)
- Du sucre sur la tête, illustrations de Lisa Nanni, éditions Motus (2011)

Poésie
- Il y a des monstres qui sont très bons, Le Castor Astral (2017)
- Ça joue, avec Roger Lahu, Le pédalo ivre (2017)
- Bleu de travail, La fosse aux Ours (2015)
- p(H)ommes de terre, avec René Lovy, La Boucherie Littéraire (2015)
- Notes de Bois, illustrations de Valentine Leboucq, éditions Cousu main (épuisé) (2015)
- Juste après la pluie, Alma éditeur (2014)
- Miniatures locomotives, Asphodèle éditions (2013)
- Bric à brac hopperien, peintures de Jean-Claude Götting, Alma Éditeur (2012)
- Les derniers seront les derniers, Le pédalo ivre (2012)
- Un pas de côté, éditions Pointe Sarène (épuisé) (2011)
- Le Noir Dedans, éditions Cousu main (épuisé) (2011)
- Tenir tête à l'orage, édition N&B (2010)
- Fuyard Debout, éditions Gros Textes (2010)
- Little Man, éditions Asphodèle (2010)
- L'âne de Richard Brautigan, éditions du soir au matin (épuisé) (2009)
- Hopper city, éditions La Nuit Myrtide (2009)
- Les chiens errants n'ont pas besoin de capuche, éditions Gros textes (2008)
- Le Trou, éditions du Cygne (2008)
- 100 voyages immobiles, de 36 façons, Vincent Rougier éditions (épuisé) (2007)

Presse, radio, internet

Sur Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, Alma, 2011
- Le Monde
, 18 juillet 2011, par Catherine Simon
- Le Figaro
, 1er septembre 2011, par Solange Pinilla

Sur Juste après la pluie, Alma, 2014
- Thomas Vinau parle du rôle de la poésie tous les jours, à l'occasion de la parution de ce livre, pour Alma éditeur, 14 février 2014 (1 min 25)
- Rock & Folk, mars 2014

Sur Bric à brac hopperien, peintures de Jean-Claude Götting, Alma, 2012
- "Hopper inspiration", Denis Podalydès, Le Monde, 12 octobre 2012
- Entretien avec Jean-Yves Estre, Le Dauphiné Libéré, 20 octobre 2012
- Émission L'humeur vagabonde, France Inter, de Kathleen Evin, avec Thomas Vinau et Jean-Claude Gôtting, Alain Cueff, 9 octobre 2012

- Émission Pas la peine crier, France Culture, de Marie Richeux, avec Thomas Vinau et Alain Cueff, 12 octobre 2012
- Émission Un autre jour est possible, France Culture, de Tewfik Hakem, 15 octobre 2012

Sur La Part des nuages, Alma, 2014
- "Le daron perché", Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo, 30 mai 2014

- Émission de France bleue Maine, 22 septembre 2014
- Blog Bricabook, 22 août 2014

- Blog
Le tour du nombril, 29 septembre 2014
- Émission
Entre les lignes, RTS, 29 septembre 2014 (55 min)
- Une très jeune booktubeuse fait depuis sa chambre une déclaration d'amour aux livres de Thomas Vinau, et notamment La part des nuages, Le Pamplemoussaillon, 21 mai 2016 (7 min)

Sur Bleu de travail, La fosse aux Ours, 2015
- Site Remue.net, 21 août 2015, par Jacques Josse
- Siné Hebdo, par Martine Laval
- Vidéo : Thomas Vinau lit un extrait de Bleu de travail à la Maison de la Poésie de Nantes, 10 décembre 2016 (6 min)

Sur Le Camp des autres
- "In vino veritas", Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo, 26 mai 2017

Sur les différents livres de Thomas Vinau
- "Thomas Vinau un ovni poétique identifié", Textures, 28 septembre 2015

 

 

Nos cotes d'amour pour le livre, de l'enthousiasme au rejet :
à la folie
grand ouvert
beaucoup
¾ ouvert
moyennement
à moitié
un peu
ouvert ¼
pas du tout
fermé !

 

Nous écrire
Accueil | Membres | Calendrier | Nos avis | Rencontres | Sorties | Liens